Vis-à-Vis : un face-à-face psychologique

Les éditions Gallmeister nous emmènent à nouveau dans les sombres mécaniques de l’esprit humain. Le nouveau thriller de Peter Swanson nous plonge dans les tourments psychologiques de ses personnages, nous forçant à regarder en face la noirceur humaine et à ne jamais prendre un fait pour acquis : la vérité n’est pas souvent celle qu’on croit !

Hen et Lloyd viennent d’emménager dans une petite ville. Hen a connu quelques temps difficiles après un internement psychiatrique. Fragile, sujette aux émotions fortes et aux situations complexes, elle essaie de vivre un quotidien normal, avec son mari et ses travaux d’illustratrice. Jusqu’ici, tout va bien. Si ce n’est, que lors d’un repas organisé par ses voisins Mira et Matthew, Hen – très observatrice – semble reconnaître dans le bureau de Matthew un objet lié à un meurtre. Un meurtre qui a obsédé Hen quelques années auparavant… Est-ce-que Matthew pourrait être le tueur ? Est-ce une nouvelle phase psychotique chez Hen ? Est-ce-que Matthew sait qu’elle a compris ? Ce dîner entre voisins est la clé de départ vers un monde de faux-semblants et où chaque nouvelle journée apporte son lot de surprises.

Ce qui rend ce thriller si intense, c’est qu’à aucun moment, Peter Swanson verse dans un pathos dégoulinant. Il y a bien sûr des ouvertures d’explication pour comprendre les raisonnements des personnages et leurs actions mais ce n’est jamais trop, jamais larmoyant. Les personnages sont ce qu’ils sont. Il faut composer avec. La subtilité réside dans la narration à double-voix, entre Hen et Matthew. Tour à tour, chacun expose son avancée dans son enquête, dans ses observations, dans la complexité de son être. Tour à tour, l’histoire prend des tournants surprenants. C’est certainement le mot d’ordre de ce livre : surprenant. Plus les pages avancent, plus les certitudes tombent, plus la tension monte.

Même s’il est question de meurtres, rien de sordide dans ce thriller. Les détails, bien que sanglants parfois, ne sont pas la force de cette histoire. C’est bien ce suspens et ce lien qui se crée entre deux personnalités si opposées : l’un est dans un contrôle absolu de sa vie (ou croit l’être…), l’autre est effrayée à l’idée de passer cette limite entre raison et névrose (ou folie…). Chacun souhaite être soutenu par sa moitié, chacun pourrait être trahi. Les liens entre des personnes sont parfois si fins qu’ils semblent presque inexistants. Et pourtant, nos vies peuvent être liées par des chemins détournés. Hen et Matthew ont un lien étrange, flippant et une compréhension de l’autre qui est tout aussi étrange et flippante. Ils sont liés par des pouvoirs qui dépassent l’entendement et à leur façon, dans un univers parallèle, ils sont sains l’un pour l’autre. Ils s’entraident et sont peut-être leur propre clé pour laisser se révéler leur vraie personnalité.

La fin. Je ne vous la dirais pas. Mais je ne l’ai pas vu venir. Elle est si bien amenée, si contrôlée, elle arrive au bon moment, avec les mots et l’ambiance qu’il faut. Tout le roman est comme un fil détonateur qui tic-tac jusqu’à ce moment explosif. Une réelle surprise. Pourtant, je lis beaucoup de Gallmeister et beaucoup de policiers aussi, je devrais être habituée à des rebondissements de dernière minute. Là, vraiment, surprenant. Un twist franchement apprécié et maîtrisé. Chapeau !

Vis-à-vis, Peter Swanson, traduit de l’anglais (États-Unis) par Christophe Cuq, Editions Gallmeister, 384 pages, 23,6 euros.

Un commentaire sur “Vis-à-Vis : un face-à-face psychologique

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :