« Mais comme je n’ai jamais eu le goût du malheur, j’ai décidé que ça ne durerait pas. Le malheur, il faut bien que ça s’arrête un jour. »

Pour mon anniversaire, une amie m’a offert 3 livres, avec 3 thématiques dessinées sur les paquets. « A ouvrir quand il te plaira » m’a-t-elle dit. Premier « blind date » de mon trio, la thématique cimetière aurait dû m’amener vers des meurtres sanglants ou des fantômes. La couverture fleurie m’a confirmé mon erreur. Dupée, pensant me confronter à un serial killer, j’ai entamé ce roman de manière un peu sceptique je l’avoue. Un feel-good autour d’un cimetière ? Quelle étrange idée. Je rectifie : quelle merveilleuse idée.

Depuis une semaine, je balade une foule d’histoire dans mes bagages. Violette, Philippe, Léonine, Sasha, Irène, Gabriel, Julien. Ils sont tous là. Dans mon trajet du matin, avant de m’endormir. Ils m’accompagnent dans mon quotidien, je sens la présence du livre dans mon bureau, je ressens la hâte de pouvoir les retrouver en fin de journée.

Violette Toussaint est bienveillante, une empathie et une chaleur peu commune. Elle fait partie de ces personnes qui vous font du bien, juste comme ça, en étant auprès d’elles. Elle porte de nombreuses cicatrices dont certainement la plus dure qui soit. Elle aime les choses simples : tenir son jardin, écrire dans son carnet et accompagner tous ces êtres de passage. Ceux qui viennent pour l’éternité et ceux qui leur tiennent compagnie, dans la réalité. Violette Toussaint est garde-cimetière. Elle connaît toutes les allées de son établissement, sa porte est toujours ouverte et elle accueille toutes les âmes égarées. On lui confie ses pensées avec simplicité et spontanéité. On repart de chez elle avec un bagage allégé. Violette Toussaint est une belle personne qui fait du bien. Et peu importe qu’elle soit juste l’héroïne d’un roman. Pendant une semaine, elle m’a étonné, émue et profondément bouleversée. Dans le bon sens. Elle se raconte et raconte la vie de ces personnes qui se retrouvent dans sa cuisine à boire un thé. Des histoires de vie, de moments, de rencontres. Des choix que l’on a fait ou non, de ce qu’on regrette. Du passé qu’il faut apprendre à laisser derrière soi, ne conserver que les meilleurs souvenirs pour se donner une chance d’un avenir. Ni trop heureux, ni malheureux, juste un avenir qui nous fait rire des choses les plus banales, qui nous surprend à tout moment. C’est aussi ces chemins que la vie nous fait prendre, sans trop savoir comment. Des gens que l’on trouvent sur nos sentiers et qui nous aident à marcher. C’est un peu bateau, l’histoire est pourtant ici surprenante.

Changer l’eau des fleurs n’est pas juste une lecture « feel-good ». C’est étonnant, terriblement humain et délicieux. Un brin poétique, une histoire qui défile sans qu’on s’en lasse, très bien ficelée et entrelacée d’histoires parallèles. C’est touchant, plein de vie et à déguster avec la chaleur d’un bon thé ou d’un rayon de soleil. On n’en ressort pas grandi, ni changé, ni rempli de nouvelles connaissances. On referme juste le livre en souriant. Prête à affronter de nouvelles étapes et rassurée sur le principe que la spontanéité est contagieuse et le bonheur diablement efficace !

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin, Le Livre de Poche, avril 2019, 672 pages, 8,90 €.

Un commentaire sur “« Mais comme je n’ai jamais eu le goût du malheur, j’ai décidé que ça ne durerait pas. Le malheur, il faut bien que ça s’arrête un jour. »

Ajouter un commentaire

  1. J’ai moi aussi adoré ce livre qui m’avait été chaudement recommandé. Violette est surprenante et émouvante et nous donne envie de porter une robe rouge sous un manteau gris.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :